A NOTRE AMITIE

A NOTRE AMITIE

AMITIE , PASSIONS, ANIMAUX, JEUX
 
Accueil1CalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Nous avons sur ce forum un conteur, poète , conférencier , il a écrit des livres sur la marine .Vous pouvez les acheter avec dédicace .Un grand parmi les grands . Maurice Renard qui nous fait la fierté d'être chaque jour avec nous . bIENVENUE CHEZ
NOUS
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    
CalendrierCalendrier
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.



    Partagez | 
     

     Début du tome II

    Aller en bas 
    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    AuteurMessage
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Sam 27 Jan - 21:00

    .
    les autres, je n'ai pas le temps...

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Sam 27 Jan - 21:18

    tu veux que je les enleve cadeaux maudits mdr Very Happy

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Sam 27 Jan - 21:56

    .
    Avec mes 8 forums et vivi, j'ai plus de temps, excuse


    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Sam 27 Jan - 22:04

    pas grave le poète défois je veux faire plaisir, je ne me rends pas compte moi je vois bien que je t'ai un peu bousculé avec mes puzzles ; c'est à moi de m'excuser
    t'inquiètes pas je suis cool .;

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Sam 27 Jan - 22:59

    Bousculé non, le bateau c'est très bien

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Dim 28 Jan - 18:37

    tant mieux si tu as aimé le poète, moi j'ai été ravie de le faire Very Happy

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mar 30 Jan - 0:28

    .
    Sydney Australie / Le cyclotron, fête foraine

    -« Moi, peur? Jamais ! ». Telle aurait été ma devise au temps des preux chevaliers.
    Les escales à Sydney, en Australie étaient bien accueillies par tout le monde, car nous étions certains de passer de bons moments.
    En effet, cette ville moderne possédait une fête foraine en dur, c'est-à-dire que les manèges, les stands et les attractions étaient montés une fois pour toute, et fonctionnaient toute l'année.
    Les responsables des stands étaient des employés qui embauchaient le matin à l'ouverture, et le soir, à la fermeture, rentraient chez eux comme tout bon ouvrier.
    L'ensemble équivalait à notre foire du trône parisienne, peut-être plus encore.
    Un grand huit appelé aussi montagnes-russes encerclait et surplombait toute la superficie de la fête. Le tour durait un bon quart d'heure, on survolait tout. Il ne fallait pas avoir le mal de mer, sinon on ne finissait pas le parcours sans être malade.
    Mais le manège que j'appréciais le plus, c'était le cyclotron.
    Encore présent dans les années cinquante en France, vous ne pourrez plus le voir de nos jours, interdit, trop dangereux.
    D'ailleurs, les amateurs de sensations fortes qui acceptaient de faire un tour de ce manège ne payaient pas, ce sont les spectateurs qui déboursaient
    Imaginez un grand plateau de bois d'environ trois mètres de rayon, monté sur un axe central, protégé sur les cotés par une palissade de deux mètres de haut. On entrait par une porte découpée dans cette palissade, il n'y avait pas de toit, car, les spectateurs montaient sur des gradins tout autour surplombant l'engin, pour voir les personnes dedans.
    Le plateau tournait, vite très vite, et dès que la personne manœuvrant le manège le décidait, le plancher se dérobait sous nos pieds, et on restait plaqué sur les parois grâce à la force centrifuge.
    Tout le monde hurlait là-dedans, à la grande joie des spectateurs venus pour cela.
    Quand le responsable estimait que chacun venait d'avoir la frousse de sa vie, il ralentissait l'ensemble, et le fond, en synchronie parfaite avec la perte d'allure remontait pour nous permettre de reprendre pied, juste avant que l'on ne tombe, faute de vitesse.
    L'inconvénient de ce manège était que chaque personne, ne pesant pas le même poids que son voisin, ne décollait pas en même temps que les autres, ou comme moi, avec mes presque cent kilos, je glissais dans le fond plus que je n'étais plaqué sur les parois, alors que tous les autres étaient collés aux cloisons depuis longtemps.
    De plus, si pendant la prise de vitesse, on bougeait, il n'était pas rare de se retrouver la tête en bas au moment où le plancher se dérobait, et rien à faire sinon d'attendre la fin du tour, et de se cogner la tête au plancher quand celui-ci remontait.
    Quelquefois, des filles en jupes risquaient un tour et se retrouvaient la tête en bas, pour la plus grande joie des spectateurs qui, dans ces instants-là, ne regrettaient pas leur argent.
    Le plus sûr était de bien se caler, jambes raides, bras bien écartés, et surtout de ne pas bouger d'un pouce. Toutes ces précautions prises, il ne pouvait rien vous arriver.
    Je ne me lassais jamais de ce manège, tant et si bien que, quand les gens hésitaient à entrer, le patron du manège me faisait signe de rester, et tout seul, je faisais le spectacle. Dans ce cas, les spectateurs ne payaient pas, le tour était gratuit
    J'avais avec moi un ours en peluche, gagné à un stand de tir, je le plaçais à coté de moi, et bien entendu, il décollait dès la prise de vitesse du manège. Je me fâchais alors, et reprenant l'animal, je lui ordonnais de ne plus bouger à mes cotés, jusqu'au moment où il s'échappait de nouveau, à la grande joie du public.
    Trente ans plus tard, je ne sais pas si j'assurerais autant.
    Chiche*!

    *Perdu :   Pendant la fête foraine d'Orléans en mai 1999, je montais dans un manège "le boomerang" où, pendant trois minutes, je crus mourir tellement j'étais secoué, balancé dans tous les sens, plus souvent la tête en bas. J'en descendis complètement K.O., titubant comme quelqu'un qui a pris la cuite de sa vie, je mis deux jours a m'en remettre.  Conclusion désolante ; trente ans fins tard, je n'assure plus. Il ne faut pas vieillir.

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mar 30 Jan - 17:52

    ah! on ne réagit plus pareille quand on vieillit je vois que tu fessais le clown avec ton ours, et le spectacle ,tu t'amusais bien à ce que je vois , c'était la belle vie . Very Happy

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mar 30 Jan - 20:18

    .
    Je voudrais bien d'y voir... entre 24 ans et 74...
    Bisous

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mar 30 Jan - 20:42

    74 ans c'est vrai que ce n'ai plus pareil mais bon tu as encore du charme j'en suis sur Very Happy

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mer 31 Jan - 20:01

    .
    L'armée au secours des civils

    Madagascar, rejet des conserves avariées
    Lorsque le service sanitaire passait dans les boutiques d'alimentation, les petites de quartiers, ou les plus grandes, genre petites surfaces, il n'était pas rare qu'il interdise la vente de tel ou tel lot de boîtes de conserves, dont la date limite de vente avait été dépassée.
    Les réclamations de ce genre de vente illicite étaient rares, car la plupart des clients ne savaient ni lire ni écrire, et lorsque les commerçants craignaient des retombées de la part de la clientèle, il suffisait de baisser le prix pour calmer tout le monde, et voir le produit partir malgré tout.
    Mais, après le passage du service concerné, les invendables étaient confisqués, et un service était nommé pour les charger sur des barges afin qu'ils soient emmenés au loin dans la mer, et y être jetés.
    Ce procédé avait quelques petits inconvénients, car plusieurs jours après une saisie et un départ en mer des stocks confisqués, on voyait des familles entières envahir les couloirs des dispensaires pour réclamer des soins dus à un empoisonnement.
    Des petits malins suivaient les barges au loin avec leurs pirogues, repéraient l'endroit où la mise à l'eau avait été faite, et revenaient plus tard repêcher les produits interdits pour les revendre ensuite à des familles démunies, à un tout petit prix.
    Les services concernés se lamentaient de ce problème, et c'est la marine nationale qui trouva la solution.
    Dorénavant, à chaque saisie effectuée, l'armée prenait en charge le container, elle le stockait dans ses casernes, et quand un certain volume était atteint, le tout était embarqué sur des barques énormes à fond plat, avec une sorte de sas et un système de mise à l'eau au centre, les engins appelés Marie-salope étaient remorqués très loin en haute mer, on ouvrait le sas, et le chargement tombait à la mer. Ainsi, seuls les requins avec leurs terribles mâchoires pouvaient se régaler de cette marchandise avariée.
    Depuis cette trouvaille, jamais plus personne ne fut indisposé.
    Vive l'armée !

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Lun 5 Fév - 12:56

    bonjour et bien pour un problème s'en fut un , revendre les produits avariés à un petit prix fut à mon avis un business et sans morale , car c'était rendre malade la population .Heureusement ce fut résolu , seules les requins auraient pu nous dire s'ils avaient la parole si cela les a rendu malades , mystère .

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mar 6 Fév - 21:02

    .
    Une nuit à la case

    La toilette intime
    A Tamatave pour le premier soir d'une escale, après plus de trente jours de mer, je décidais de passer la nuit à terre.
    Pour cela, première chose à faire: taxi, casino du marin (Chat botté*), on danse, on boit, on choisit et à la question incontournable, ‘chez moi ou à bord’, on répond ‘chez toi’ et nous voilà partis chez l'élue de mon cœur d'un soir.
    Petite case propre, charmante, bien tenue, bien rangée. Après un dernier verre, la fille veut se coucher et, pour sa toilette, elle sort de dessous le lit une cruche d'eau claire avec une soucoupe. Méticuleusement, sans une goutte à côté, elle entreprend de faire ce que nous faisons nous autres généralement bien tranquilles dans une salle de bain. Tout y passe, vraiment tout. Remettant le récipient sous le lit, elle se couche enfin. De mon côté, j'avais heureusement pris une douche avant de descendre à terre. Passons les détails, car ce récit n'est pas fait pour vous raconter mes prouesses. En pleine nuit je me réveille avec une soif terrible (le manque d'habitude de la cuisine épicée sans doute), j'en fais part à ma compagne qui toute souriante me sort de sous le lit la jatte d'eau, et se met en devoir de me tendre la soucoupe emplie de... l'eau que j'avais vue hier soir propre, mais avant la toilette. Déclinant son offre, car je n'avais déjà plus soif, je me rendormis tant bien que mal en pensant que j'avais sans doute échappé à pas mal de maladies.
    Les risques du métier ! (air bien connu).

    *Chat botté : les lecteurs du premier tome se seront vite remis dans l'ambiance.

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mar 6 Fév - 21:40

    Heureusement que tu n'as pas bu cette eau ,
    elle fait tout avec son pichet mdr Very Happy

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mer 7 Fév - 21:59

    frelon1000 a écrit:
    Heureusement que tu n'as pas bu cette eau ,
    elle fait tout avec son pichet mdr Very Happy

    Oui, pour eux, tout ce qui sort du corps est bon... lol!

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mer 7 Fév - 22:15

    et bien ca promets lol!

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Dim 11 Fév - 19:42

    .

    Aux Comores, le fanatique

    La religion sacrée
    Beaucoup de marins sur les bateaux français ne pouvaient pas admettre une autre religion que la leur.
    Un aide-graisseur sur le «Ville de Rouen » était originaire des Comores. De ce fait il était musulman, avec les prières aux heures fixes, sur son petit tapis, toujours en direction de la Mecque même sur un bateau en marche, il ne se trompait jamais de direction.
    Là n'était pas le problème, par contre en bon musulman, soucieux ne ne pas offenser Allah, il ne buvait aucune goutte d'alcool, rien qui pouvait de loin ou de près contenir ne serait-ce qu'un soupçon de boisson interdite par sa croyance.
    Mais c'était sans compter sur les autres, ceux qui ne pouvaient comprendre qu'une telle foi existait.
    Un jour de pot pour un anniversaire ou je ne sais plus quel motif, tout le bord est réuni pour un apéritif général. Notre Comoréen avait comme à l'habitude, son verre de jus de fruit pour trinquer comme tout le monde en cette occasion, mais voilà qu'un matelot peu intelligent lui sert un verre de Marie-Brisart, en lui jurant dur comme fer que ce n'est que du sirop de menthe, garanti sans alcool.
    Confiance totale en son collègue, le breuvage est avalé d'un trait. Une fois le verre reposé, on lui apprend qu'il vient de boire de l'alcool. Atteint dans sa dignité, il s'enfuit dans sa cabine. Ayant suivi la scène d'un bout à l'autre, je pensais que cela allait mal finir, et je frappais à sa porte. Il refusait d'ouvrir, disant qu'il avait gravement offensé son dieu, et que de ce fait il devait se donner la mort.
    J'étais mal parti avec un raisonnement pareil, mais je trouvais la parade pour me faire ouvrir. A travers la cloison, je lui criais que j'allais défoncer sa porte, et qu'il en serait tenu responsable, mort ou vivant.
    Cela marcha, déjà une offense pour un verre interdit, il ne voulut pas aggraver son cas avec une détérioration de bien qui ne lui appartenait pas. Il me fit entrer dans sa cabine. il était en prière, et cherchait le moyen de se donner la mort.
    A force de discussions sur le pourquoi de son geste, je réussis à lui faire comprendre que son esprit était serein au moment où il but le verre, car il pensait vraiment qu'il n'y avait aucun alcool dedans, et que le seul coupable était le matelot qui l'avait servi.
    Il m'écoutait gravement, et se remit en prières. Après un temps qui me parut interminable, il se calma sur ses intentions funestes pour me dire qu'ayant accepté les faits que je lui soumettais, il fallait que le coupable soit châtié, et il m'expliqua qu'il se devait de tuer lui-même le fautif pour calmer la colère d'Allah.
    Comme je ne voulais pas plus que lui ou qu'un autre ne soit tué pour si peu de choses à mes yeux, je me devais d'informer le Commandant sur les intentions de ce fanatique qui était près à se sacrifier ou à commettre un meurtre pour le repos d'Allah.
    De se faire sermonner dans sa cabine par la plus haute autorité du bord suffit pour que notre homme promette de se calmer. Je crois aussi que le verre avalé d'un trait avait quelque peu aggravé sa condition, et que plus le temps passait, plus les effets de l'alcool se dissipaient
    Je restais encore un moment avec lui après le départ du Commandant, à discuter de choses et d'autres, et je le laissais enfin seul quand je fus certain qu'il ne songeait plus à faire justice.

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mar 13 Fév - 22:48

    coucou et bien ce gars a failli se tuer à cause de cette blague , faut dire je trouve que c'était tentant cette blague je me suis douté que vous alliez le faire .

    heureusement que tu as été prévenir le commandant car saurait pu dégénérer, ah! ce dieu allah .

    tu as fait le bon samaritain bravo et éviter un désastre .

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mar 13 Fév - 23:39

    .

    Oui, jamais une goutte d'alcool de toute sa vie alors... Un type si gentil pourtant. Quelques jours plus tard il ne se rappelais plus de cette sinistre histoire.



    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mer 14 Fév - 10:59

    je sais quelques gouttes pour un homme qui boit jamais peut le rendre méchant Very Happy

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mer 14 Fév - 22:26

    .

    Sauf que là, ce n'était pas pas de la méchanceté, il voulait laver l'affront qu'il pensait avoir fait à son Dieu.
    Une croyance comme ça... Très peu chez nous

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Mer 14 Fév - 23:52

    .

    A Dada, à Madagascar

    Le petit frère
    Les Malgaches très larges d'esprits ne se cachent pas pour faire les choses de la vie, si intimes soient-elles, témoin ce récit.
    A Tamatave pour plusieurs jours d'escale, le premier soir déjà une jeune ramate partageait ma cabine. Le lendemain, profitant de plusieurs heures de repos, elle m'invita chez elle, pour visiter sa case.
    Une fois visité son domicile, elle voulut à tout prix me faire des câlins, ne pouvant pas attendre le soir, dans la cabine.
    En pleine après-midi, les grandes chaleurs de la saison obligeaient les indigènes à garder leur porte ouverte, pour donner un peu d'air à l'intérieur. Seul un rideau de bambou assurait une certaine intimité.
    Tout à mon devoir de contenter ma compagne, je n'avais pas remarqué le jeune frère venu rendre une petite visite. Sans aucun bruit, il entra, et devant le spectacle de sa grande sœur chevauchée, il me grimpa sur le dos en criant.- "A dada, a dada".
    Il n'était pas bien lourd, mais je le priai de descendre car j'étais quand même quelque peu gêné par la situation, mais elle me dit d'un ton si naturel :
    -" Laisse-le chéri, il s'amuse ".
    Que voulez vous répondre à cela ! Je laissais le petit s'amuser.

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    frelon1000
    ADMINISTRATEURS
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 3725
    Age : 59
    Localisation : BRETAGNE
    Date d'inscription : 28/05/2008

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Jeu 15 Fév - 13:21

    et bien ça se fait en famille , pas de gêne , il apprendra vite ce petit , merci pour l'histoire Very Happy

    _________________



    [/center][/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://soubresade18.forumchti.com
    mataf

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 250
    Age : 62
    Localisation : 18/09/1955
    Date d'inscription : 07/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Jeu 15 Fév - 21:13

    les religions ont toujours étés ce qui provoque un problème , là faut dire comme les japonais sont honneur a été mis en mal ,amusant quand même. Question

    _________________
    [/center]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    maurice renard

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 294
    Age : 73
    Localisation : Orléans
    Date d'inscription : 13/01/2018

    MessageSujet: Re: Début du tome II   Dim 18 Fév - 0:23

    .

    Le Cap, sorties en boite

    Renard, ton nom !
    Les escales du Cap n'étaient pas chaudes comme d'autres ports où les filles, faciles ô combien, montaient à bord le bateau à peine à quai.
    Dans cette ville, les prostituées avaient leur quartier, comme Pigalle à Paris, ou la rue Thubaneau à Marseille. Hormis ces lieux, on ne trouvait pas de compagnie galante.
    De toute façon, pour mon cas personnel, ce genre de liaison ne m'intéressait pas, car "aller aux putes", classiquement dirais-je, ne me disait rien. Je préférais de loin la méthode marin; à savoir, celles qui traînaient sur le port et n'avaient pas froid aux yeux pour monter volontiers à bord.
    Comme il n'y avait rien de tout cela au Cap, on se vengeait sur les sorties en boîtes. Pas nos boîtes à la française, où l'on vient danser sur des musiques endiablées en buvant n'importe quoi, sans oublier de fumer un joint dans les chiottes, pour faire comme tout le monde.
    Non, dans les boîtes au Cap, tenue correcte exigée, sobriété et bonne tenue conseillée, sinon on se faisait jeter dehors comme un malpropre.
    Pas de piste de danse, une scène où, à longueur de soirée, des danseuses à moitié nues se dandinent mollement au gré d'une musique toujours semblable, pendant que l'on vous servait de la bière tiède, ou des alcools très légers.
    De plus, à l'entrée, il fallait présenter patte blanche, c'est-à-dire que tous les noms des entrants étaient consignés sur un registre.
    Pour mettre un peu d'ambiance, et rigoler entre nous, votre serviteur, le Maître-électricien Renard s'est fait appeler : Surcoût, d'Artagnan, Ravaillac et même Jeanne d'Arc (il fallait oser).

    .
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Début du tome II   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Début du tome II
    Revenir en haut 
    Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
     Sujets similaires
    -
    » [Verrouillé] CHARLES DE GAULLE (P.AN.) - TOME 2
    » [Campagne] LES COMORES - TOME 001
    » [Campagne] DIÉGO SUAREZ - TOME 016
    » Le tome 2 : La table des matières:
    » ÉCOLE DE RADIOS LES BORMETTES - Tome 3

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    A NOTRE AMITIE :: LIVRE 2-
    Sauter vers: